Le protocole de soins infirmier, un document essentiel

La rédaction du protocole de soins infirmier ne s’improvise pas. Il permet, en effet, d’encadrer les actes à réaliser sur les patients et de les sécuriser. En quoi consiste-t-il exactement ? Comment le rédiger ? Que contient-il ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur ce document important pour le bon fonctionnement d'un service médical de qualité.

Protocole de soin pour les infirmiers

Rédigé par une autorité ou une institution, le protocole de soins infirmier est un guide des pratiques à suivre dans le cadre de l’administration de soins et la prise en charge des patients. Il recense les actions et les gestes à accomplir dans ce travail, ainsi que les procédures de soins à suivre dans une situation ou pour une cible précise. Il peut concerner ou non une discipline spécifique (protocole opératoire, de chimiothérapie…) ou encore différents domaines d’intervention (préventif, curatif, éducatif…).

 

Le protocole de soins infirmier s’inscrit dans une démarche scientifique dans laquelle chaque acte est pensé et réfléchi. Son efficacité a, de plus, été éprouvée dans la réalité. C’est un outil d’aide à la décision qui permet d’adapter au mieux les soins aux besoins et à l’état du patient. Il s’avère être un véritable appui notamment dans les situations d’urgence.

Quelles sont les étapes d’élaboration du protocole de soins ?

La rédaction du protocole de soins infirmier se veut méthodique, rigoureuse et précise. Aucun texte officiel n’en précise les modalités. Cependant, le projet de soins peut s’inspirer des règles du protocole du traitement de la douleur (circulaire du 11 février 1999).

Pour son élaboration, le personnel de la fonction publique hospitalière respecte les étapes suivantes :

  • Identification et analyse d’une situation de soins donnée, en ciblant la population concernée, les objectifs à atteindre et la mise en place de conditions favorables de soins,
  • Consultation d’ouvrages scientifiques sur le sujet,
  • Étude des pratiques existantes,
  • Élaboration et test de nouveaux outils,
  • Rédaction proprement dit du protocole de soins infirmier,
  • Définition des modalités d’application du protocole,
  • Validation par l’équipe médicale, le pharmacien et le directeur du service des soins infirmiers. Le médecin responsable et le cadre de santé du service datent et signent le projet,
  • Diffusion du protocole à l’ensemble du personnel, et notamment aux nouveaux arrivés, voire son affichage dans les locaux.

Le protocole de soins infirmier est, ensuite, régulièrement évalué et réajusté. Il est revu au minimum une fois par an et revalidé systématiquement, puis diffusé à nouveau.

Quel est le contenu du protocole de soins infirmier ?

Selon les types de soins pour lesquels il est rédigé, le protocole de soins infirmier peut porter sur des actes qui relèvent :

  • Du rôle de l’infirmière ou , comme les soins d’hygiène corporelle, l’administration d’alimentation par sonde gastrique, la prévention d’escarres, l’accueil du patient, etc.
  • D’une prescription médicale, telle que la pose de cathéter veineux, le sondage urinaire, la surveillance du patient ventilé, etc.

 

Le projet de soins peut être complété par une fiche technique qui détaille les opérations successives pour la réalisation d’un soin.

 

 

Le protocole de soins infirmier ne saurait, cependant, se substituer à la responsabilité de l’infirmier, notamment dans le cadre de la collaboration infirmier aide-soignant.

Agnès, Personnel de santé assurée GMF

Personnels de santé

En tant qu’agent de la Fonction Publique Hospitalière, vous méritez une attention particulière. Vous avez choisi de mettre votre vie au service des citoyens, il est indispensable que vous soyez protégé par quelqu’un qui vous connaît bien.

Découvrir mes offres dédiées

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Jours de RTT notés sur un agenda
Fonction publique hospitalière : les RTT en 4 questions ?

Vous effectuez des heures supplémentaires mais vous vous posez des questions sur les RTT dans la fonction publique hospitalière. Y avez-vous droit ? Dans quelles conditions ? Pouvez-vous faire autant d’heures supplémentaires que vous le souhaitez ? Combien de jours pouvez-vous récupérer ? Nous vous disons tout sur la réduction du temps de travail !