Mauvaise hygiène dentaire : des risques loin d’être anodins

Jeune femme chez le dentiste avec des dents et gencives saines

Avoir une bonne hygiène dentaire permet de garder des dents et des gencives saines, mais pas seulement. En luttant contre les bactéries buccales, le brossage et les soins dentaires aident à prévenir certaines maladies infectieuses qui peuvent retentir sur l’état de santé général et altérer la qualité de vie. Nos conseils pour bien prendre soin de ses dents.

Les signes d’une mauvaise hygiène dentaire

Mauvaise haleine (halitose), douleur, saignements au niveau des gencives... Autant de signes qui reflètent des affections bucco-dentaires dues à un manque d’hygiène dentaire.

La carie dentaire, qui correspond à une destruction du tissu dur de la dent, est de loin la plus fréquente. En 2018, plus d’un tiers des enfants de 6 ans, 45 % des enfants de 12 ans et plus des ¾ de la population adulte souffraient d’une carie(1).

Les tissus de soutien de la dent peuvent également être atteints, on parle de maladies parodontales (ou parodontite). Les premiers stades correspondent à la gingivite, une atteinte légère et réversible ; en l’absence de soins, celle-ci peut évoluer vers un « déchaussement » de la gencive, une destruction progressive de l’os alvéolaire, puis la perte de la dent. Entre 10 et 20 % de la population - en particulier les grands fumeurs - seraient touchés(1).

(1) Santé bucco-dentaire. Ministère des Solidarités et de la Santé. Juin 2018.

Les conséquences d’une mauvaise hygiène dentaire

Quelle conséquences sur la santé ?

Au-delà des affections de la bouche, une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut avoir des répercussions sur l’état de santé général. C’est particulièrement vrai chez les personnes déjà fragilisées(2) (patients immunodéprimés par le VIH ou par des chimiothérapies anticancéreuses, personnes diabétiques ou cardiaques, personnes âgées dépendantes ou handicapées), qui encourent un plus grand risque de développer des complications infectieuses locales ou à distance.

Certains microbes à l’origine d’une maladie parodontale peuvent également migrer dans le sang et être à l’origine de maladies cardiovasculaires, de diabète, de pneumopathies chroniques, de cancers des voies aéro-digestives supérieures et même d’un accouchement prématuré(2) !

Quelles conséquences sur la qualité de vie ?

Une mauvaise santé bucco-dentaire, en dégradant la dentition, rend souvent la mastication et la déglutition plus difficiles. S’ensuit parfois une perte du plaisir de manger, susceptible d’entraîner une perte d’appétit et une dénutrition, dont les conséquences peuvent être particulièrement graves chez une personne âgée(2).

Enfin, à une époque où l’image que l’on renvoie est scrutée avec attention, présenter une dentition incomplète peut impacter les relations sociales, au point, parfois, d’entraîner une désocialisation des individus2.

(2) Les répercussions sur l’état général et la qualité de vie. Ministère des Solidarités et de la Santé. Novembre 2015.

Comment prendre soin de ses dents

Dans l’idéal, il faudrait se brosser les dents après chaque repas pour éliminer la plaque dentaire. Pas toujours facile à appliquer, notamment lors de la pause méridienne, cette recommandation a été revue à la baisse : les dentistes conseillent, a minima, un brossage 2 fois par jour pendant au moins 2 minutes. Et pour pallier l’absence de brossage, on mastique un chewing-gum sans sucres afin de limiter les attaques acides.

Quelle brosse à dents choisir ?

Manuelle ou électrique, la brosse à dents doit avoir des poils souples pour ne pas blesser les gencives ni abîmer l’émail des dents. Pensez à la changer tous les 3 mois, ou après avoir guéri d’un épisode infectieux afin de se débarrasser des microbes qui logent dans les poils.

Quels gestes adopter après le brossage des dents ?

Afin d’éliminer correctement les résidus d’aliments et la plaque dentaire, on complète le brossage par l’utilisation de fil dentaire ou de brossettes interdentaires.

Et la langue ? Son brossage quotidien n’est pas nécessaire, et peut même s’avérer contre-productif en déséquilibrant le microbiote présent à sa surface. On le réserve donc à certaines occasions, en cas de mauvaise haleine ou après une infection ORL notamment.

L’utilisation d’un bain de bouche n’est pas non plus indispensable, mais il peut s’avérer utile chez les personnes sujettes aux caries. Dans ce cas, choisir un produit fluoré afin de renforcer l’émail des dents.

Bien qu’essentielles, toutes ces mesures ne dispensent pas d’une visite de contrôle annuelle chez le dentiste pour s’assurer de l’absence de caries débutantes et de maladies parodontales, et procéder à un détartrage.

Santéclair, des praticiens qualifiés et des tarifs réduits

Dans le cadre de son partenariat avec Santéclair, GMF vous donne accès à un réseau de 2 600 chirurgiens-dentistes omnipraticiens et orthodontistes dans toute la France, et vous fait bénéficier de multiples avantages : tarifs négociés (3) sur certains actes, conseils d’hygiène et de prévention, application systématique du tiers payant sur les soins (4), les prothèses dentaires et l’orthodontie... Pour y accéder, rdv sur votre espace client/Santé Pass/Services Santéclair ou via les applications mobiles GMF et MySantéclair. Et pour être au plus proche de vos besoins, GMF a conçu Santé Pass, un contrat d’assurance complémentaire santé sur-mesure qui couvre vos dépenses et vous accompagne au quotidien.

(3)   Tarifs négociés inférieurs aux prix moyens du marché, selon une étude réalisée par  Santéclair sur les devis analysés en 2021 ou de tiers payants facturés en France par des professionnels de la santé (partenaires Santéclair et non-partenaires).
(4)   Vous bénéficiez du tiers payant pour éviter l’avance de frais en optique (hors centre d’ophtalmologie), dentaire et audioprothèse chez les professionnels de la santé partenaires Santéclair. 

Les services présentés sont proposés par Santéclair, partenaire de GMF, et réalisés par Santéclair ou par ses partenaires. L’accès à ces services est réservé aux assurés GMF titulaires d’un contrat complémentaire Santé Pass ou Surcomplémentaire 2 en vigueur (attention, en fonction de la nature de votre contrat santé GMF, les services Santéclair peuvent différer). Services susceptibles d’évoluer dans le temps. Pour localiser les professionnels de santé et accéder à ces services, rendez-vous dans votre Espace Client sur gmf.fr (rubrique « accéder à vos services santé »), sur l’application mobile GMF, ou contactez votre conseiller GMF.

Jeune femme assurée GMF

 

En attendant votre visite de contrôle annuelle chez le dentiste, 
demandez un devis Assurance complémentaire Santé GMF,
c’est 100 % gratuit et sans obligation d’engagement.

 

Faire un devis assurance santé

 

 

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Ces articles peuvent vous intéresser

Couverture sociale et mutuelle : qu'en est-il pour les apprentis ?
Couverture sociale et mutuelle : qu'en est-il pour les apprentis ?

Un apprenti bénéficie des mêmes droits qu’un salarié et par conséquent, de la même couverture sociale que les autres employés de l’entreprise dans laquelle il travaille. Il en va de même pour la mutuelle. Depuis le 1er janvier 2016, les complémentaires santé d’entreprise ont été mises en place à titre obligatoire pour l’ensemble des salariés, apprentis inclus avec toutefois quelques exceptions.

Lire la suite
Oeil d'une femme scanné avant chirurgie réfractive
La chirurgie réfractive, une intervention de routine

Lassé de porter des lunettes de vue ? Vous ne supportez plus vos lentilles de contact ? Avez-vous déjà songé à la chirurgie réfractive ? Que vous soyez myope, hypermétrope, astigmate ou presbyte, cette intervention des yeux au laser permet de corriger ces troubles de la réfraction. À certaines conditions toutefois...

Lire la suite
Consultations remboursées chez le psychologue
Quels remboursements chez le psychologue ?

Les consultations chez le psychologue sont-elles remboursées par la sécurité sociale ? C’est ce que l’on peut se demander en tant qu’assuré. La réponse est pour le moment non, mais cela deviendra peut-être différent en 2022. Lors des assises de la santé mentale, Emmanuel Macron a annoncé le remboursement des consultations chez le psychologue de ville sur prescription médicale, et ce à partir de l'âge de 3 ans.
Si vous avez des problèmes de santé mentale ou que votre vie est bouleversée par des problèmes sociaux ou la crise Covid-19, vous êtes peut-être concerné par la prise en charge par la Sécurité sociale de vos consultations chez un psychologue ou un psychiatre. Quels remboursements pour quel type de séance ? On répond à vos questions. 

Lire la suite