En hiver, comment protéger ses tuyaux extérieurs du gel ?

Pendant l’hiver, le froid cause parfois des dommages sur votre habitation. Lorsque le mercure descend en dessous de 0, on peut faire face à une canalisation gelée. Ce problème ne doit pas être pris à la légère ! L’eau qui gèle dans un tuyau peut le faire exploser et causer de nombreux dégâts. Face à ces évènements climatiques difficiles à anticiper, comment adopter les bons réflexes ?
En hiver, comment protéger ses tuyaux extérieurs du gel ?

Les astuces à mettre en place pour éviter que les canalisations ne gèlent en hiver

Afin d’éviter la formation de gel, quelques bons gestes doivent être effectués. Regardons les bonnes pratiques dans un logement chauffé et un logement non chauffé ainsi que dans les parties extérieures de votre habitat.

Dans une maison chauffée

Une canalisation peut geler même dans une maison chauffée. Mais comment protéger un tuyau du gel ? Voici quelques astuces :

  • ne surchauffez pas la maison pour éviter les écarts de température extérieure et intérieure. Selon l’Ademe, 19°C à 21°C dans les pièces à vivre sont suffisants. Dans une chambre et une salle de bain hors utilisation, vous pouvez baisser la température à 16°C ;
  • calorifugez les tuyaux à l’aide d’un matériau isolant en particulier dans les pièces non chauffées comme le garage. Cela permet en plus de réaliser des économies d’énergie. Pour atteindre sa température de consigne, la chaudière aura moins besoin de faire d’effort ;
  • en cas de départ en vacances, pensez à bien laisser les radiateurs en mode hors gel. Ainsi la température ne descendra pas en dessous des 7°C.
     

Dans une maison non chauffée

En cas d’absence prolongée ou dans le cas d’une résidence secondaire non chauffée, vous devrez :

  • couper l’eau ;
  • vidanger les tuyaux, la chaudière et le reste des installations de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Vous pouvez choisir de les remplir avec un liquide caloriporteur antigel ;
  • mettre la piscine en hivernage en respectant les préconisations de votre fabricant.
     

Et en extérieur, comment se protéger du gel ?

Dans le jardin ou dans une cour, il faudra également protéger vos tuyaux et votre compteur d’eau du gel avec un isolant. Vous pouvez opter pour des manchons de calorifugeage que l’on trouve dans le commerce. Économiques, ils sont également très faciles à installer.

 

Voir notre infographie

Que faire en cas de dégât dû au gel sur les canalisations ?

Il paraît peu probable que l’ensemble du circuit de canalisation soit gelé. Commencez donc par repérer le tronçon gelé. En général, il sera couvert de givre. Ensuite, il faudra le réchauffer avec un sèche-cheveux ou des tissus d’eau tiède, par exemple. Attention au choc thermique, n’ébouillantez pas vos canalisations au risque de créer une rupture ou une fuite.

Une fois la canalisation dégelée, vérifiez que celle-ci ne présente pas de fuite. Si vous en repérez ou suspectez une, il faudra faire appel à un plombier. Pensez à prévenir votre assurance habitation pour prendre en charge les frais engagés pour la réparation et la détection de la fuite.

Gel des canalisations : que couvre mon assurance habitation GMF ?

En cas de sinistre, votre assurance Domo Pass GMF couvre les dommages et frais consécutifs causés par le gel aux conduites et appareils situés à l’intérieur de votre logement, tels que :

  • La réparation ou le remplacement des conduites et appareils endommagés par le gel,
  • Les frais de recherche de fuites 
  • La surconsommation d’eau,
  • Les frais d’assèchement pour limiter l’aggravation de vos dommages,
  • Les dégâts occasionnés par l’eau à vos autres biens,
  • Les frais de relogement si vous ne pouvez plus occuper votre habitation
     

ampoule-gmf.png

Bon à savoir

 


les dommages sur les canalisations situées à l’extérieur de votre maison peuvent être pris en charge si vous avez souscrit la garantie « Canalisations extérieures »1. Celle-ci couvrira les réparations du circuit d’eau ainsi que les dommages causés aux biens et la surconsommation d’eau qui en découlerait. Les dommages causés par le gel sur vos autres installations extérieures (piscine, pompe à chaleur…) sont également indemnisés si la garantie « Tous risques immobiliers »2 est incluse dans votre contrat habitation .

Qui est responsable en cas de gel, le locataire ou le propriétaire ?

En vertu de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989, c’est le locataire qui est responsable en cas de gel des canalisations. C’est à lui de protéger les tuyaux du gel et d’entretenir la maison ou l’appartement qu’il occupe.

Toutefois, si le locataire arrive à prouver un vice d’installation, les réparations d’une explosion d’une canalisation gelée seront aux frais du propriétaire.

Bon à savoir : s’il est essentiel de préparer sa maison au retour du froid, il est aussi indispensable d’entretenir sa voiture. Découvrez nos conseils pour préparer votre véhicule à l’hiver.
 

1 Garantie sur option en formule Confort et en inclusion en formule Confort + avec l’assurance  en tant que propriétaire d’une maison en résidence principale ou secondaire. A concurrence de 3529€ pour les frais de recherche de fuite, réparations ou désengorgement. A concurrence de 1213 € pour les dommages causés aux biens assurés et la surconsommation d’eau. Franchise de 179 € non modulable, non rachetable.

2 Garantie incluse en formule Confort + du contrat DOMO PASS avec l’assurance en tant que propriétaire d’une maison ou d’un appartement en résidence principale ou secondaire.

Infographie : 10 conseils prévention en cas de grand froid

Infographie conseils protéger son habitation du froid

Les habitations chauffées

  1. Ne pas surchauffer votre habitation

  2. Mettre le chauffage en mode “hors gel” en cas d’absence prolongée

  3. Protéger par un matériau isolant vos conduites situées dans les locaux non chauffés tels que les garages, combles, greniers, afin de réduire les déperditions de chaleur
     

Les habitations et locaux non chauffés (non habités)

  1. Fermer toutes les arrivées d’eau de votre maison

  2. Vidanger les conduits, réservoirs de distribution d’eau

  3. Vidanger ou protéger par un liquide antigel les installations de chauffage

  4. Éviter les courants d’air ou les entrées d’air
     

Les installations extérieures

  1. Protéger votre compteur d’eau, robinets et canalisations extérieures avec des matériaux isolants et si besoin, prévoir un coffrage isolant

  2. Purger les canalisations qui ne sont pas utilisées (points d’eau extérieurs, arrosages, etc.)

  3. Respecter les préconisations fournies par les constructeurs pour les piscines et leurs locaux techniques pour les mettre en hivernage

 

Enfin, ne jamais utiliser une flamme pour dégeler une installation : utiliser un sèche-cheveux ou installer un radiateur d’appoint dans le local pour un dégel lent.

 

test

Assurance Habitation

L’assurance habitation DOMO PASS de GMF protège votre logement tout en s’adaptant à vos besoins et à votre budget.

Faire un devis Assurance Habitation

Avez-vous aimé cet article ? 5 4 3 2 1

Partagez cet article

Cet article vous a intéressé ?

Ces articles peuvent vous intéresser

Personne qui chute sur une plaque de verglas
Neige, verglas : qui est responsable en cas d’accident ?

Avec le retour de l’hiver, les températures descendent parfois en dessous de 0°C.  Et malheureusement, la neige et le verglas entraînent souvent des chutes. Ces accidents physiques peuvent avoir des conséquences dramatiques. Selon la Fédération française de l’assurance (FFA), « avec plus de 9 000 décès par an, la chute est la première cause de mort accidentelle en France ». En cas d’accident lié au verglas, qui est responsable ? Explications.