Retour

Fonction publique territoriale

Philippe Pottiée-Sperry - 08/03/2017
Temps de lecture : 3 min.

Rapport annuel sur la fonction publique : état des lieux des effectifs, âges, salaires, et retraites.

Légère croissance de l’emploi public, vieillissement des agents, baisse des départs en retraite, petite hausse des rémunérations…. Le dernier rapport annuel de la DGAFP(1), publié fin 2016, fournit un panorama très complet de la fonction publique.

Evolution des effectifs dans la fonction publique

 

enquete-rapport-territorial.jpg

 

La fonction publique compte 5,4 millions d’agents, fin 2014, auxquels s’ajoutent 192 000 contrats aidés (statut de droit privé). Ce nombre augmente pour la troisième année consécutive (+0,3%).

La fonction publique de l’État (Fonction Publique d’Etat) regroupe le plus d’agents (43,7%), mais cette part baisse (-0,3%) au profit de la Fonction Publique Territoriale : 34,9%, +0,2%) et de l’hospitalière (Fonction Publique Hospitalière : 21,4%, +0,1%). Depuis 2004, la Fonction Publique d’Etat a perdu 264 300 emplois (10% de ses effectifs).

À l’inverse, les agents de la Fonction Publique Territoriale ont augmenté d’un quart (+370 600) et ceux de la Fonction Publique Hospitalière de 11,8% (+122 700).

Hausse de la catégorie A

La Fonction Publique d’Etat est la seule où les agents de catégorie A (fonctions de direction et d’encadrement) sont majoritaires (55,1%).

Mais hors enseignants, la proportion tombe à 28,7%. Depuis dix ans, la tendance est à une augmentation du poids des agents A (+7,1%) et B (fonctions d’application et de rédaction) (+2,6%) au détriment des C (fonctions d’exécution) (-9,5%).

La Fonction Publique Territoriale se caractérise par de nombreux agents C (76,1%) mais avec de fortes variations selon les métiers.

Pour sa part, la Fonction Publique Hospitalière connaît une forte hausse des A (+18,3%) et une baisse des 16,4% des B. Explication : les requalifications en catégorie A de certains corps infirmiers.

Vieillissement des effectifs de la Fonction publique

Le vieillissement se poursuit. La part des plus 50 ans représente 34,5% des effectifs de la Fonction Publique d’Etat, 40,3% de ceux de la Fonction Publique Territoriale et 32,1% de ceux de la Fonction Publique Hospitalière.

La part croissante des plus de 55 ans (32% des agents), due au relèvement du départ à la retraite, augmente l’âge moyen des agents publics.

Le système de la carrière et des recrutements explique aussi un âge moyen plus élevé que dans le privé (43 ans contre 41 ans).

De 2010 à 2014, il s’est accru de onze mois. A l’inverse, la part des moins de 30 ans n’est que de 14,5% et seulement 5% ont moins de 25 ans. 

Baisse des départs à la retraite des agents publics

En 2015, le nombre de départs à la retraite continue de diminuer.

Cette baisse concerne surtout les fonctionnaires hospitaliers (-3,3% en un an) alors que la hausse se poursuit pour les fonctionnaires territoriaux (+1,2%).

L’âge moyen de départ progresse pour la Fonction Publique d’Etat (61,1 ans), la Fonction Publique Territoriale (61,1 ans) et la Fonction Publique Hospitalière (59,2 ans).

Suite aux différentes réformes des retraites, dont le relèvement de la durée de carrière pour une pension à taux plein, cet âge moyen s’accroit depuis 2012. 

Légère hausse du salaire de la Fonction publique

Le salaire net mensuel moyen dans la fonction publique, hors contrats aidés, s’élève à 2232 euros (2202 euros dans le privé).

Il est plus important dans la Fonction Publique d’Etat (2477 euros), que dans la Fonction Publique Hospitalière (2223 euros) et la Fonction Publique Territoriale (1877 euros).

L’éventail des salaires est plus fort dans la Fonction Publique d’Etat et la Fonction Publique Hospitalière, dû à un plus grand nombre de cadres.

Le salaire brut moyen a augmenté de 1,4% en euros courants. Mais le salaire net évolue moins que le brut, à cause de l’augmentation depuis 2014 du taux de cotisation pour pension civile des fonctionnaires. Le salaire net moyen a ainsi augmenté de 1% contre 1,1% dans le privé

Une part élevée de primes et indemnités en Fonction publique

La part des primes et indemnités dans le salaire brut s’établit en moyenne à 22,8%.

Elle dépend de l’employeur, des fonctions, des heures supplémentaires ou des sujétions.

Les primes et indemnités incluent aussi les montants versés au titre de la garantie individuelle de pouvoir d’achat et ceux liés au rachat de jours dans les comptes épargne-temps. 

Fonction publique territoriale

En tant qu’agent du Service Public, vous méritez une attention particulière.
Découvrez des offres et garanties adaptées à vos besoins.

Découvrir

Votre demande concerne ?

En poursuivant votre navigation sur m.gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins. > En savoir plus