Retour

Fonction publique hospitalière

Philippe Pottiée-Sperry - 08/02/2018
Temps de lecture : 2 min.

Infirmiers : comment travailler dans un autre pays européen ?

Expérience professionnelle, ouverture d’esprit, découverte d’une autre culture… Au-delà des raisons habituelles d’aller travailler, temporairement ou définitivement, dans un autre pays européen s’en ajoute une autre, importante : des rémunérations bien plus élevées. Revue de détail des conditions à remplir.

Une profession mal payée

Les salaires des infirmiers français font partie des plus bas des pays développés. Tel est l’un des constats du Panorama de la santé 2017 de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique), publié début novembre. Avec un niveau licence, les infirmiers hospitaliers français perçoivent une rémunération inférieure de 5% au salaire moyen dans notre pays. A comparer avec l’Allemagne où un infirmier gagne 13% de plus et, surtout, l’Espagne avec 28% de plus. Autres pays européens intéressants pour y travailler : Luxembourg, Belgique, Italie… 

Les besoins des autres pays

Les besoins en infirmiers existent dans certains pays de l’Union européenne (UE) qui souffrent de pénurie comme en Allemagne ou en Suisse (accord de libre circulation des personnes avec l’UE). Cette option d’exercer son métier hors de nos frontières séduit de plus en plus de professionnels. Un choix facilité par des démarches simples exigées par l'UE. Pour une mobilité temporaire ou une installation définitive, elle propose une plate-forme en ligne, intitulée « carte professionnelle européenne » (European Professional Card, EPC).

L’avantage du certificat EPC

S’appliquant juste à quelques professions dont les infirmiers, cette procédure reconnaît vos qualifications professionnelles afin de pouvoir exercer dans un pays européen. Elle n’est pas obligatoire mais facilitera grandement vos démarches. Plus rapide que les procédures classiques, elle permet de suivre les demandes et de réutiliser des documents déjà téléchargés pour de nouvelles demandes dans d’autres pays. En pratique, il s’agit de présenter ce certificat EPC à un employeur potentiel qui vaut autorisation de travail.

Les documents nécessaires

Pour obtenir cette reconnaissance, vous devez fournir plusieurs documents :

  • Preuve de la nationalité/identité : copie de votre passeport ou carte d'identité.
  • Preuve d'établissement légal : certificat, attestation d'un organisme professionnel, copie d'une licence professionnelle… confirmant que vous remplissez les conditions d’exercice dans votre pays d'origine.
  • Titre de formation ou preuve des compétences professionnelles : copie de votre diplôme.
  • Preuve d'honorabilité/de moralité/d'absence de faillite : certificat attestant l'honorabilité, la moralité et/ou l'absence de faillite.
  • Preuve de l'absence de suspension temporaire ou définitive de l'exercice de la profession, ou de l'absence de condamnations pénales.
  • Preuve d'assurance : copie de la police d'assurance, du contrat d'assurance ou de la prise en charge collective de votre responsabilité professionnelle.

Les cas de reconnaissance automatique

La reconnaissance européenne peut être automatique si votre diplôme d’infirmier est répertorié (voir sur http://europa.eu) et si votre formation a débuté après la date de référence mentionnée.

Vous pouvez aussi bénéficier de la reconnaissance automatique si vous possédez l'un des documents suivants :

  • Certificat de conformité : document attestant que vos qualifications répondent aux exigences de formation harmonisées de l'UE.
  • Certificat de changement de dénomination d'un titre de formation si vos qualifications répondent aux exigences de formation harmonisées de l'UE, mais portent un intitulé qui ne figure pas dans la liste.
  • Certificat de droits acquis : document attestant que vous avez exercé votre profession pendant au moins 3 ans consécutifs au cours des 5 ans précédant la date du certificat, même si votre formation ne remplit pas les exigences minimales de l'UE.

En savoir plus  :

  • http://solidarites-sante.gouv.fr/ rubriques métiers de la santé et fiches métiers
  • http://travail-emploi.gouv.fr/ rubrique métiers et activités
  • http://www.oecd-ilibrary.org/ rubrique personnels de santé, sous-rubrique personnel infirmier
  • http://europa.eu rubrique qualifications professionnelles
Cet article vous a-t-il été utile ?

Fonction publique hospitalière

En tant qu’agent du Service Public, vous méritez une attention particulière.
Découvrez des offres et garanties adaptées à vos besoins.

Découvrir

Votre demande concerne ?

En poursuivant votre navigation sur m.gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins. > En savoir plus