Retour

Élus

Daphné Deguines - 14/12/2017
Temps de lecture : 3 min.

Mairie 2.0 : Tour d’horizon des outils en ligne

Savez-vous que concernant les communes de moins de 10 000 habitants, 59% des mairies ont un site Internet, 39% proposent des démarches administratives en ligne et seulement 16% ont une page Facebook* ? Le salon des maires qui s’est déroulé les 21, 22 et 23 novembre à Paris était l’occasion d’en apprendre davantage sur la mairie 2.0.

Payer la cantine, inscrire ses enfants aux TAP, se renseigner sur un club sportif…  Les premiers outils en ligne que les collectivités peuvent intégrer sur leur site Internet sont les formulaires en ligne à destination des citoyens. Ils sont simples et facilitent la vie des habitants de la commune.

Les collectivités peuvent s’approprier d’autres outils comme les groupes locaux d’habitants sur les réseaux sociaux. « C’est un excellent outil de communication sur Facebook et Twitter pour améliorer la relation avec l’habitant, explique Hugues de Domingo, chargé de mission numérique au grand projet des villes de la rive droite qui a élaboré une stratégie de communication sur les réseaux sociaux sur quatre communes (Bassens, Cenon, Floirac et Lormont).

Le constat est que les 15-40 ans ne sont plus connectés aux villes. Il est important de porter la parole en direction de ces publics et de proposer des outils modernes aux habitants modernes ».

Les communes vont vers davantage de participation directe pour impliquer les habitants. « À Niort, nous avons mis en place des conseils citoyens en ligne via un espace numérique de travail pour participer aux projets d’aménagements de la ville », ajoute Alexandre Borderies, responsable produit-pôle citoyens chez Berger Levrault.

 

Des conséquences juridiques

Site web, applications… permettent aux habitants de dialoguer en direct avec la mairie. Toutefois, il faut être conscient des impacts juridiques. Pour cela, « il faut veiller à la sécurité du site Internet, lutter contre le piratage pour ne pas engager la responsabilité civile et éventuellement pénale de la collectivité », indique Pierre Desmarais, avocat spécialisé dans le numérique et la protection des données.

La responsabilité du maire ou du délégataire de pouvoir peut aussi être engagée le cas échéant. Côté applications, un règlement entrera en vigueur le 25 mai prochain avec plus d’obligations pour la collectivité concernant les données à caractère personnel de l’utilisateur.

Pour mettre en place ces téléservices, des organismes comme la commission nationale de l’informatique et des libertés, l’agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations et/ou des services tel que FranceConnect proposent des solutions clés en main.

 

L’exemple américain

Mairie 2.0 constitue un triptyque : agents, élus et citoyens. Ils doivent apprendre à travailler ensemble.

L’exemple à Denver en est une illustration. Baptisé Fixmystreet, l’application permet à un habitant de signaler un dysfonctionnement. La commune a mis en place un système d’organisation en interne pour répondre de manière efficace aux signalements. Résultats : un gain de temps et d’argent (division des coûts d’intervention par 2).

Une bonne manière d’impliquer les citoyens, de les informer sur les intervenants (ville, métropole, bailleur) et de leur répondre en temps réel. 

 

Témoignages

  • Isabelle Cheylan, directrice adjointe à la direction de l’urbanisme, de l’aménagement et de la construction durable à l’agglomération de Pau

« Dans ma direction, nous dématérialisons les demandes d’autorisations des sols et réfléchissons à l’élaboration d’un plan local d’urbanisme numérique. Je suis venue ici pour en savoir plus sur les problématiques de digitalisation de la vie publique. »

 

  • Christine Rachet, conseillère municipale à Saint-Clément-de-Rivière

« Cette conférence m’a ouvert des horizons. J’ai compris que les communes de peu d’habitants comme Saint-Clément-de-Rivière (5000 habitants) peuvent se regrouper pour mettre en place des actions communes en matière de numérique. Aujourd’hui, nous n’avons qu’un site vitrine. Pour moi, il est important que nous allions vers plus de numérique. »

 

*Baromètre 2017 de la dématérialisation dans les mairies publié par JVS-Mairistem

Cet article vous a-t-il été utile ?

Élus

En tant qu’agent du Service Public, vous méritez une attention particulière.
Découvrez des offres et garanties adaptées à vos besoins.

Découvrir

Votre demande concerne ?

En poursuivant votre navigation sur m.gmf.fr, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à améliorer votre expérience de navigation sur le site et à vous proposer des images et des contenus et messages adaptés à vos besoins. > En savoir plus